dépression

La dépression et la sophrologie

J’écris cet article dans le cadre du 60ème festival appelé « A la croisée des blogs », initiative du blogueur de Développement Personnel qui au fil des années est devenu une référence du développement personnel et surtout un point de rendez-vous des blogueuses et blogueurs francophones.

Le thème proposé, ce mois-ci, est LA DEPRESSION, organisé par Dominique Chayer du blog choisir le bonheur.

 

 

 

Je ne vais pas décrire la dépression car je pense qu’il y a autant de dépression que de personnes qui en souffrent !

 

D’une façon générale, il s’agit d’une période durant laquelle on peut se sentir «dépassé », avec une perte d’intérêt pour ce qui nous plaisait auparavant. La vie peut nous sembler plus compliquée, les tâches quotidiennes plus difficiles à effectuer, nous manquons d’entrain. Notre sommeil est perturbé, la fatigue présente, notre humeur changeante, et nos pensées sont absentes et/ou envahissantes ….

Enfin, bon, c’est un moment difficile et souvent douloureux à traverser !

 

Ce que je crois surtout, c’est que :

la dépression est une opportunité, une chance pour avancer, changer, évoluer, décider,

devenir acteur de sa vie…Dépression, opportunité ?

 

Pour vivre, le moins mal cette période, et en tirer le meilleur parti pour soi-même il peut être nécessaire de se faire accompagner, soutenir.

  

Que peut nous apporter la sophrologie lors d’une dépression ?

La pratique de la sophrologie peut nous aider à respirer aisément et facilement. En effet, durant les phases d’anxiété, notre respiration se modifie pour devenir superficielle, voire quasi inexistante. Ce genre de respiration est stressant pour notre organisme et notre cerveau.

Nous pouvons tout simplement pratiquer la respiration abdominale.

D’autres exercices accompagnent notre relation à notre corps, permettant la détente des tensions physiques, psychiques et émotionnelles.

En tant que sophrologue, j’accompagne régulièrement des personnes souhaitant un soutien durant cette période. Et je ne peux que constater les effets positifs de la sophrologie.

  

Que peut nous apporter la relaxation lors d’une dépression ?

La relaxation permet une détente physique qui accompagne ensuite la détente mentale et émotionnelle. Elle permet de nous reposer un peu, de calmer nos tensions et nos pensées. Cependant ce moment peut aussi être difficile car on se retrouve face à soi-même.

Nous sommes guidés par une voix nous proposant de ressentir les différentes parties de notre corps, puis une visualisation positive suit la détente corporelle. La visualisation est très bénéfique.

En effet, lorsqu’elle est faite lors de séances individuelles, le thérapeute personnalise la visualisation selon les besoins de chacun : valorisation de l’estime de soi, confiance, acceptation, lâcher-prise, apaisement ….

 

Autres techniques (parmi tant d’autres !) pouvant aussi nous soutenir :

1. En ce qui concerne, les pensées noires et non maitrisables, je vous propose, l’exercice du « 8 », qui peut aider à prendre de la distance émotionnelle face à ces obsessions. Je concède qu’il est loin d’être aisé d’y penser dans ces moments-là, ou d’avoir l’énergie de l’utiliser ; mais c’est tellement efficace qu’il est dommage de ne pas en profiter ! Nous pouvons toujours nous entrainer dans des moments plus faciles afin de se familiariser avec cette technique.

2. Se trouver un homéopathe pouvant nous accompagner durant cette période, nous permettant ainsi, d’être le plus apaisé, lucide et présent à notre état.

3. Se faire guider, éventuellement, par un thérapeute afin de faire de ce moment un tremplin vers le changement.

4. Croire et être persuadé qu’il s’agit d’une opportunité de changement et d’évolution personnelle qu’on a la chance de vivre ! Je vous propose de lire un petit texte qui accompagne le fait d’accepter que nous sommes sur le chemin du bonheur.

5. L’activité physique, malgré la fatigue est bénéfique surtout dès qu’il y a un rayon de soleil. Elle aide à nous vider la tête (si jamais elle se trouve pleine !) et nous permet le contact avec notre corps physique.

6. Accepter les sensations désagréables, bizarres, méconnues …. engendrées par la dépression. Ce lâcher-prise permet de concentrer le peu d’énergie qui reste et de le mettre au service de notre transformation intérieure.

la force de vie

 

Pour conclure cet article, je souhaite à tous ceux qui vivent cette période, de trouver en eux, l’élan de vie qu’il y a en chacun de nous, même s’il est parfois bien caché ….

 

 

 

Si vous avez des questions, des besoins, concernant la dépression, laisser les dans les commentaires afin que je puisse vous répondre.