Connaissance de soi

Oser et accepter son bonheur ?

Etre heureux, oser son bonheur, être calme, détendu, serein, OUI, mais comment ? Parfois, j’essaie, je voudrai bien mais c’est comme si c’était difficile ou impossible !

Voici un proverbe Amérindien qui pourrait vous éclairer … un peu… voir beaucoup !

Un soir, un jeune garçon vient voir son grand-père pour lui partager qu’un de ses amis avait été injuste aujourd’hui. Le vieux Cherokee parla, alors, à son petit-fils du combat qui a lieu à l’intérieur des gens.les 2 loups

Il lui dit : “laisse-moi te raconter une histoire ….Il m’arrive aussi, parfois, de ressentir de la haine contre ceux qui se conduisent mal et n’en éprouve aucun regret.

Mais la haine t’épuise et ne blesse pas ton ennemi. C’est comme avaler du poison et désirer que ton ennemi en meure. J’ai souvent combattu ces sentiments.”

Il continua :”c’est comme si j’avais 2  loups à l’intérieur de moi.

Le premier est bon et ne me fait aucun mal. Il est la joie, la paix, l’amour, l’espoir, la sérénité, l’humilité, la bonté, la bienveillance, l’empathie, la générosité, la vérité, la compassion et la foi. Il vit en harmonie avec tout ce qui l’entoure et ne s’offense pas lorsqu’il n’y a pas lieu de s’offenser. Il combat uniquement lorsque c’est juste de le faire, et il le fait de manière juste.

Mais l’autre loup, il est plein de colère, d’envie, de jalousie, de chagrin, de regret, de cupidité, d’arrogance, d’apitoiement, de culpabilité, d’amertume, de sentiment d’infériorité, de mensonge, d’orgueil, de supériorité et d’égo. La plus petite chose le précipite dans des accès de rage. il se bat contre n’importe qui, tout le temps, et sans raison. Il n’est pas capable de penser car sa colère et sa haine sont immenses. Il est désespérément en colère, et pourtant sa colère ne change rien.

Il est parfois difficile de vivre avec ces 2 loups à l’intérieur de moi, car tous les 2 veulent dominer mon esprit.”

les 2 loups

 

Le petit-fils réfléchit pendant quelques instants, puis il demande à son grand-père :
« Grand père, quel loup va gagner? »

 

Le vieux Cherokee a simplement répondu : « Celui que tu nourris. »

Vous pouvez faire une profonde inspiration suivie d’une longue expiration et laisser ce texte faire son chemin en vous.

crédit photo : pixabay